fbpx

Naissance d’un prénom de fille

 

Voici une fleur à l’origine d’un prénom spécial et unique…

Le donneriez-vous à votre fille ?

 

J’ai deux petits harçons, mais il y a un an de cela, j’ai dû trouver un prénom de fille, pour baptiser l’héroïne de mon livre pour enfants, « Callisfea et le rêve d’Halvornus ».

Dans cet univers fantastique au cadre unique et intemporel, il convenait à ma petite héroïne de s’intituler de façon originale.

A l’origine, une fleur spéciale…

 

C’est ainsi qu’est née Callisfea, tout simplement à la suite d’un coup de foudre au rayon des bulbes !

Le prénom de Callisfea est en effet inspiré de cette fleur magnifique dont le nom savant est « hymenoCALLIS FEstalis », et que l’on nomme également lys araignée blanc en raison de sa forme.

En photo : la floraison annuelle de 2018.

Et en cadeau, voici un extrait du livre, tout en rimes, qui présente cette fleur comme une source de réflexion, peut-être une partie de la solution ?…

« Ce soir là, lorsque Callisfea regagne sa maison-prison, son esprit est en pleine confusion. Elle s’écroule sur son lit et regarde en l’air. Si seulement, elle avait un signe de ce qu’elle doit faire. Elle doit absolument éclaircir ses pensées.
Soudain, elle aperçoit une petite tâche blanche au plafond, qui descend le long de la cheminée. Est-ce encore une hallucination due à toutes ses privations ?
En s’approchant pour l’observer de plus près, Callisfea réalise qu’il s’agit d’une araignée !

L’image des lys araignées qu’elle cherchait tant, lui revient alors en tête, et aussi ce que lui disait sa maman :
— Sais-tu pourquoi j’aime ces fleurs ? Elles me rappellent que rien n’est tout noir ni tout blanc. Quand je les regarde, j’éprouve de la fascination. Et pourtant, elles ressemblent beaucoup aux araignées, qui ne m’inspirent que de la répulsion. Ces fleurs me rappellent qu’il ne faut pas s’arrêter à sa première impression. La beauté se trouve parfois même là où, au premier abord, tu ne crois voir que de la laideur. Il suffit de savoir la chercher, prendre le temps d’observer, écouter.

En temps normal, Callisfea aurait sursauté à la vue d’une araignée : lorsqu’elle était toute petite, elle criait jusqu’à ce que son père accourt, et la mette dehors.
Mais à présent, elle se sent plus forte. Elle réalise que la première impression qu’elle a eue du dragon était trop sévère : il est peut-être moins féroce qu’il en a l’air. Après tout, sous son écorce, il est presque autant victime qu’elle. »

Pour en savoir plus sur le premier épisode des aventures de Callisfea et du dragon Halvornus, c’est ici : https://mumrestart.com/callisfea-reve-halvornus/

Bientôt dans la liste des prénoms originaux de fille ?

 

Le prénom de Callista existe déjà, mais à ma connaissance, personne ne porte encore celui de Callisfea.

Alors, le verrai-je un jour sur une petite fille en chair et en os ?

Ira t’il bientôt enrichir la fameuse liste annuelle des prénoms originaux de fille ? 😉

Quel immense honneur ce serait !