fbpx

Chapitre 12

La satisfaction de Pangerona laisse vite place à la désillusion, lorsque de retour dans son repaire, Krarir l’informe de la situation :

— Je viens d’avoir une vision d’Halvornus qui emmène la fille. Il y avait des pierres autour d’eux. Je crois qu’ils vont survoler la montagne de Croc-Roc. »

— Ils vont me le payer ! rugit Pangerona, qui redisparaît sur son balai dans un nuage de fumée.

Halvornus et Callisfea viennent en effet de dépasser Croc-Roc et se dirigent vers un montagne encore plus haute.

— Nous allons la traverser. Il y a une faille juste ici, c’est un raccourci ! Le seul souci, c’est que l’air y est incroyablement glacial car cette zone ne voit jamais le soleil.

Pangerona arrive juste à temps pour les voir entrer dans les entrailles de la montagne. Elle décide de la survoler en accélèrant sur son balai. Ce n’est que lorsqu’elle parvient à les devancer, qu’elle descend en piqué pour s’arrêter juste devant eux.

— Vous pensiez vraiment m’échapper ? Tous les dragons qui m’ont trahie ont fini pétrifiés. A présent, c’est votre t…

Mais avant même qu’elle puisse terminer sa phrase, Halvornus crache de l’eau sur Pangerona qui se fige, livide et glacée. Le vent glacial a tellement refroidi l’air, que la pluie a congelé la sorcière ! A bord de son balai ne se tient plus qu’un glaçon tout rabrougri !

Puis, comme un fruit trop mûr qui se détache de sa branche, la sorcière devenue toute blanche, glisse de son balai, et tombe au fond de la fissure.

— Tu crois qu’elle a disparu ? On ne la reverra vraiment plus ? s’inquiète Callisfea.

— Personne ne pourrait survivre à une telle chute, mais comment en être sûr ? Ne nous attardons pas en tout cas.